Majadhib de Chiraz Bouzidi, une immersion dans le vécu social des musiciens tunisiens

273
views

Dans le cadre du cycle « Les Mardis du Cinéma » organisé par la Cinémathèque à la salle Tahar Cheriâa, le public était au rendez-vous avec la réalisatrice tunisienne Chiraz Bouzidi à l’occasion de l’avant-première de son film « Majadhib » à laquelle plusieurs cinéastes et amis de la réalisatrice ont assisté outre les passionnés du 7ème art.

Chiraz Bouzidi est diplômée de l’école supérieure de l’audiovisuel et du cinéma ESAC. Elle a une formation en théâtre. Elle fait ses premiers pas de réalisatrice dans la publicité et la TV et compte à son actif sept courts-métrages dont : « Le Réveillon », « Ennajeh : Femmes courages » « La vie est belle », « Dans le puit ». Elle a créé sa propre maison de production Sky Prod à travers laquelle elle a produit ce film documentaire « Majadhib » projeté aux JCC 2018.

Ce film déroule l’histoire de la rencontre de notre réalisatrice à Redeyef (Gafsa) avec un groupe de musiciens qui jouent au Stambali à l’occasion des fêtes et au cours de petits festivals. Cette troupe se compose de plusieurs enfants dont l’âge ne dépasse guère les 18 avec comme chef un trentenaire nommé Mohamed Abidi.

Le film est une immersion dans le vécu social de ce groupe de musiciens en partant d’un socle d’humanisme qui permet à la cinéaste de traiter de la pauvreté, de la marginalisation, mais aussi de la sublimation des maux et des souffrances par la musique. Le film est chargé d’émotions et d’un grand bol d’espoir.

PARTAGER