DREAM CITY : LE CORPS EN ACTION

102
views

Le corps, les corps se déploient dans l’espace public comme dans des lieux fermés de la médina : corps mythologique dans « Ayur » de Radhouan Mriziga qui met en scène une trilogie de performances sur les figures féminines d’origine amazighe comme symbole de résistance ; corps revendicatif clamant son droit à une place dans la société dans « In Between » de Ben Fury et « IMedina » de Serge-Aimé Coulibaly, recherches chorégraphiques, autour des aspirations, des peurs, des solitudes, de jeunes de la Médina de Tunis ; corps insoumis dans « Tilt Frame » de Boyzie Cekwana sur la question de la différence réprimée ; corps politique avec « Décris-ravage » d’Adeline Rosenstein qui suit les puissances impériales à travers leurs discours en Terre Sainte…

À la une, du 7 au 10 octobre :

22. Radouan Mriziga
26. Adeline Rosenstein
14. 15. Ben Fury

8. Boyzie Cekwana
25. Nour Riahi
11. Marco de Stefanis
29. Zied Zouari

RADOUAN MRIZIGA / Ayur (The Moon)

8 > 13 OCT. À 18H
LIEU : MÉDERSA EL ACHOURIA

Déesse Ayur/Tanit associée à la lune dans la Carthage punique comme une performance solo développée et interprétée par l’interprète tunisienne Sondos Belhassen à partir de textes écrits avec la poètesse Lilia Ben Romdhane et le rappeur Mahdi Chammem « Massi ». Un espace chorégraphique et une performance en quête d’un nouveau paradigme de réflexions sur le passé, pour arriver à un avenir plus solidaire.

ADELINE ROSENSTEIN / Décris-Ravage

9 & 10 OCT. À 19H30

LIEU : THÉÂTRE LE 4ÈME ART

Partant de la fin du XVIIIe siècle, Décris-Ravage suit les puissances impériales à travers leurs discours et artistes en Terre Sainte, de l’expédition française en Egypte jusqu’à la Nakba, l’expulsion des Palestiniens et la création de l’État d’Israël en 1948. Six épisodes pour tenter de démêler l’énorme nœud de ce conflit, en redessinant dans l’air, les faits, les cartes et les argumentaires.

BEN FURY / Crossover

8 > 13 OCT. À 20H

LIEU : TOURBET SIDI BOUKHRISSAN

Crossover signe une manière nouvelle d’interroger le lien entre l’urbain et les traditions, le populaire et le sacré. Les 7 danseurs envahissent l’espace, cherchant à faire vibrer le corps du spectateur.

BOYZIE CEKWANA / Tilt Frame

PERFORMANCES : 9 & 11 OCT. À 20H / 10, 12 & 13 OCT. À 14H & 20H
INSTALLATION : 9 & 11 OCT. DE 12H À 18H / 10, 12, 13 OCT. DE 16H À 19H

LIEU : CASERNE EL ATTARINE

Dans le cadre de Dream City 2017, Boyzie Cekwana a choisi de travailler auprès de certaines minorités en Tunisie sur la question de la différence réprimée ou de la confor- mité forcée et de la violence qu’elle engendre. L’artiste a souhaité poursuivre et approfondir son travail en l’ouvrant plus largement et en intégrant d’autres associations, de nouvelles voix, mais aussi en mettant à contribution des chercheurs et experts susceptibles d’amener des outils pour « faire face » et renforcer les capacités et la confiance de ces minorités.

NOUR RIAHI / Amour

9 > 11 OCT. À 18H30
12 &13 OCT. À 14H30

LIEU : CLUB CULTUREL

La jeune dramaturge de 17 ans présentera son premier monodrame développé dans le cadre des résidences artistiques de L’Art Rue. Nour Riahi aborde l’intégrisme religieux, la mort, la liberté de conscience, la séparation entre la religion et la vie quotidienne et le rapport des adolescents à la vie, tiraillés entre désir de vivre, quête d’absolue et pesanteur sociale.

MARCO DE STEFANIS / Waiting For Giraffes

8 OCT. À 20H
LIEU : BAB BHAR
12 OCT. À 20H
LIEU : PLACE DU TRIBUNAL

Tout en Palestine est lié à la politique, même quelque chose d’aussi innocent qu’un zoo. Le rêve du Dr. Sami, vétérinaire en chef de l’unique zoo en Palestine, est de l’élever à un niveau de qualité international afin d’accueillir à nouveau des girafes, perdues lors de la dernière Intifada. La collaboration du Zoo palestinien avec le zoo israélien le plus proche donne une bonne idée des relations transfrontalières.

PARTAGER